[Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Celo le Sam 21 Juin - 16:24

Hello tous,

Je viens juste de passer mon Bac de français (yé je sais j'ai un peu de retard Laughing). J'ai fini une heure avant la fin, j'ai donc eu le temps si fou que cela paraisse de recopier ce que j'avais sur ma copie sur mon brouillon (alors qu'on fait normalement l'inverse mdr).

En espérant que ca sera suffisant pour avoir une bonne note ma fois, voici donc ce que ca donne.

Le sujet :


Le texte qui correspond :


Et voici, ce que ma plume et mon esprit ont produit :
Au détour d'un passage au milieu de cette foule vieillissante, je l'aperçu. Elle. Elle qui jadis avait occupé mon esprit à chaque minutes que la vie m'avait donné. Elle.
Autrefois si belle... et maintenant ?
A cet instant je ne su le dire. Peut être plus encore qu'avant - ou pas. Peut être pas, peut être était elle flétri, flétri comme une fleure qui se heurte à l'hiver après un doux printemps. Pourtant... ce malaise, ces picotements, cette plainte du cœur qui tenaillait mon être tout entier...
Les minutes s'écoulèrent sans fin, et moi je l'observait, figé, comme dans un demi rêve.
Soudain, un vent charriant une douceur lyrique s'invita dans la pièce - une fenêtre avait du être ouverte. Mais je n'y preta pas attention, car un époustouflant spectacle s'offrait à moi : son enchanteresse chevelure qui voletait avec une pétillante frivolité et moi... moi je naviguait sur la mer de mes sentiments.
Doucement, elle bougea la tête avec la grâce d'une nymphe. Ah, cette chevelure qui autrefois était d'un brun aux reflets dorés, beauté du monde à faire chanté les hommes. Et maintenant, elle s'exhibait devant moi, arborant une fière teinte argentée, reflétant la lumière de ce monde de délices tel un miroir face à la lune. Son doux visage m'apparut enfin, et hélas !
Il n'y avait plus que la forme - et des traits vieillissants, vestige d'un passé de perfection perdue. Les rides creusaient des sillages dans ce beau joyau de jadis, tels les flots dans un canyon. Et la peau ! Autrefois ferme comme le roc, maintenant molle comme une grand mère sans vitalité !
Que dire encore de son corps ? Pourtant dressé fièrement, mais si frêle, comme désabusé. On eu dit qu'un loup était venu semé zizanie et confusion dans le troupeau. Où était les bonnes proportions ? La chair bien ordonnée tel une armée à la manœuvre.
Maintenant tout était dissension et irrégularités...
Quel tragique perte... D'autant que mon regard apeuré tomba sur sa poitrine. Autrefois abime vertigineux, conquête inespérée, désormais redoutée. Ah, cet objet de toutes les convoitises ! Réduit à être maintenu par un vêtement - mais saillant, il faut le reconnaitre.
Vraiment quel vaillant ennemi que le temps. Je me retrouva ainsi à contempler cette illustre figure qui bravait la tempête tel un rocher ou une statue des temps anciens, tuant les secondes avec fierté, indifférente à l'indifférence des autres. Mon regard fuyant chercha une sortie, une issue, mais je me résigna à rejoindre mon unique sanctuaire : mes souvenirs...
Mes souvenirs qui me portèrent près d'elle quand elle était encore jeune et galopante. Et soudain, le noir s'éclaircît et je vis ce que nul lumière ne pouvait cacher. Rien n'avait disparu, seulement changé.
Car ses beaux yeux en amande demeuraient là, toujours malicieux mais nouvellement emprunt d'une sagesse bienveillante. Oui, ces deux phares verts luisaient encore et cette couleur me rappelait les arbres qui eux aussi voyait passer les ans sans perdre leurs éclats.
Et puis je l'avait reconnu, il restait quelque chose et je conservait mon affection.
Je m'approcha.
Finalement, il est heureux que la vie ne consume pas toutes choses, que certaines demeurent, par de la l'ultime frontière, par de la le temps, éternelles, fortes, vives.

Voila, en espérant que cela vous a relativement plu, en sachant que je n'ai rien corrigé (si ce n'est quelque fautes d'orthographes via le correcteur automatique mdr).

@pluche pour de nouvelles histoires !


Dernière édition par Celo le Mar 9 Juin - 22:01, édité 3 fois

Celo
Fangorn's Fool Brother

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 18/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Max le Sam 21 Juin - 21:01

Fyou ! tout ces mots ! toutes ces lettres ! je ne sais pas comment tu arrive a débiter tant de choses et tout ça vraiment bien ordonné... chapeau bas !
Jamais je n'arriverai a écrire de cette manière, on sent l'agilité et la facilité que tu as, tel un acrobate percher a des centaines de mètre en hauteur exécutant ses figures comme si de rien n'était..
tout ça se lis avec fluidité, tu sais vraiment t'y prendre comme un chef, continue comme ça !

ps : vivement qu'on puisse lire ton roman et que je puisse essayé de dessiner quelques chose de la même grandeur

Max
Fangorn's Fool Brother

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Celo le Sam 21 Juin - 21:38

Merki beaucoup mellon Smile

Je pense qu'a nous deux ca fera des étincelles.
Deux talents. Deux fools. 1 duo.

Celo
Fangorn's Fool Brother

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 18/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Max le Sam 21 Juin - 23:42

J'en suis persuadé aussi, en attendant il va falloir qu'on bosse dur ! study

Max
Fangorn's Fool Brother

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Celo le Mer 16 Juil - 18:58

Bon et bien il semblerait que l'avis du correcteur diffère un peu...

8/20

Voila ce que cela vaut apparemment...

Je ne sais pas si le style à pas plus ou si le type à vu le sujet sous un autre angle que le miens... Va savoir...
Peut être que ce n'était pas assez classic, mot que je haï qui est si adorer parmi les profs de français de notre beau pays.. Va savoir...

Déçu je suis en tout cas, j'attendais beaucoup, trop peut être, mais de la à ne même pas avoir la moyenne...
Je comptait la dessus pour gagner des points, j'étais fier de mon travail, persuadé d'avoir fait une belle performance... Me voila gentiment récompensé !
Mfff, une tel chute m'a fait remettre en question jusqu'à mon petit talent pour l'écriture et plus encore sur mon avenir...
Bref...
Ca se passe de mot, mais la conclusion sera surement que le français n'est pas une science exacte et qu'on ne saurais juger efficacement l'art...
J'en ai fait les frais, m'enfin les echecs sont utiles dit on, je le pense aussi, ca ne les rends pas pour autant agréables...

Celo
Fangorn's Fool Brother

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 18/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Jeyjey le Jeu 17 Juil - 22:42

Fiou... Yép, c'est très bien construit, les mots sont là, et j'ai trouvé le sujet bien respecté. Je crois que je ne serais également pas capable de débiter autant de choses à la fois poétique et ordonné. Franchement, continue, je trouve ça très beau. Smile
Je suis assez étonné de voir ce 8/20. C'est là où nous sommes tous curieux de voir le barème du correcteur. Tu as peut être perdu des points sur les questions ? :s Peut être le correcteur voulait que tu insiste plus sur les traits de la beauté d'autrefois. En tout cas, objectivement, je pense que ce texte mérite largement plus de la moyenne, tout y est... Et puis d'un coté, comment juger cela objectivement, c'est de l'art, comme le juger objectivement ?
Enfin, c'est du même ordre que la philosophie.
Sache que j'ai eu 13 au bac de philosophie, et que j'en sais la raison qui à poussé à avoir la moyenne : J'ai ressortis des titres d'œuvres de grands philosophe qui traitaient le même sujet que j'avais à traiter. En claire, les correcteurs attendaient que je dévoile des connaissances que j'avais retenu en cours, c'est pour la moitié de la copie du recopiage de cours. Pour eux, il faut ressortir le programme de l'éducation nationale ! Même ma prof de philosophie à trouvé ça un peu ridicule, mais c'est la vie. Smile
L'autre partie de la note comptais sur l'avis personnel et sur le vécu.

Jeyjey
Fool VIP

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Max le Ven 18 Juil - 18:06

Un des gros problème de la France actuellement c'est le manque de sérieux du corps d'enseignants.. ces feignants ne se rendent pas compte de l'importance qu'ils ont sur l'avenir des jeunes gens qu'ils instruisent.. sur l'avenir d'une nation.. ils ne pensent qu'a eux même, a leur vacance et leur retraites, honte à eux.

Max
Fangorn's Fool Brother

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] BAC de Fr : ma production :) (by Celo)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum